<<返回上一页

Juliette Greco - Je Me Souviens De Tout (09) 茱丽叶. 葛烈果/法国殿堂女歌手/3

发布时间:2019-03-24 02:11:01来源:未知点击:

Juliette Greco - Je Me Souviens De Tout (2009) 茱丽叶. 葛烈果/法国殿堂级女歌手/320k 歌唱艺人Juliette Greco -专辑名称:Je Me Souviens De Tout 发行时间[s:4]2009) 音乐格式:MP3 |地区: French/法国 |压缩比特率 320 Kbps | 文件大小98,6 Mb | 43mn02s 简介 1968年纵横法国香颂四十年一代美艳巨星必备香颂、撩人煽情的嗓音以性感的法式风情唱腔诠释 从影演员作品 Jedermanns Fest (2002) 西非探奇 Big Gamble, The (1961) 破镜惊魂 Crack in the Mirror (1960) Bonjour tristesse (1958) 妾似朝阳又照君 Sun Also Rises, The (1957) 多情公主 Elena et les hommes (1956) 未曾留下地址 Sans laisser d'adresse (1951) 奥菲斯 Orphee (1950) 英文名字:Juliette Greco 主要职业:Actress 出生日期:1927-02-07 所属星座:水瓶座 出生地点:Montpellier, Herault, Languedoc-Roussillon, France 法国殿堂级女歌手Juliette Greco八十岁生日中国庆生会 Juliette Greco nait le 7 fevrier 1927, a Montpellier. Son pere, d’origine corse, est policier sur la Cote d’Azur, et tres absent dans la vie de la fillette. Juliette et sa sœur Charlotte sont elevees dans le bordelais, a Talence, par leurs grands-parents maternels. Leur mere, nee Juliette Lafeychine, n’a jamais dissimule que Juliette est une enfant non desiree, nee par accident. « Toutoute » (c’est le surnom de Juliette) grandit dans la reserve et l’introspection. Sa scolarite se deroule dans une austere ecole religieuse. En 1936, son grand-pere decede, et sa grand-mere ne peut plus assumer seule son education. La mere recupere les deux petites filles, et s’installe rue de Seine, a Paris. En 1939, elle est petit rat a l’ecole de danse de l’Opera de Paris : sinon elle, du moins sa famille envisage pour son compte une carriere de ballerine. A la declaration de la guerre, la petite famille retrouve neanmoins un semblant de securite en Perigord, dans une belle propriete, La Marcaudie. La maman y vit une passion amoureuse avec Antoinette Soulas (poetesse dont les plaquettes furent prefacees par Andre Maurois). Juliette mere, donc, engagee dans la Resistance avec le grade de capitaine, est arretee le 9 septembre 1943, a Perigueux. La mere et la sœur de Juliette sont deportees. Grace a son jeune age, Juliette echappe a la deportation, mais est emprisonnee a Fresnes. C’est sa seule connaissance dans la capitale qui l’heberge a sa liberation. Helene Duc, comedienne (elle s’illustrera dans Les Rois maudits de Josee Dayan), est une amie de sa mere, et son ancien professeur de francais, lors d’un sejour a Bergerac. Cette femme de caractere sera celebree comme Juste parmi les Nations, pour avoir sauve, avec sa mere institutrice, des dizaines de juifs. C’est aupres d’elle que Juliette decouvre l’art dramatique : elle echoue au concours d’entree au Conservatoire, mais decrochera tout de meme quelques figurations a la Comedie-Francaise (elle fera la vague, dissimulee sous une bache, dans un Soulier de satin de Paul Claudel, mis en scene par Jean-Louis Barrault !). En 1945, c’est la Liberation, et le terme s’applique avec une particuliere pertinence aux quartiers de Saint-Germain-des-Pres, et du Quartier Latin, proches de la pension ou reside Juliette. La jeune fille decouvre simultanement l’effervescence intellectuelle, la liberte de penser et d’agir, et les Jeunesses Communistes. A la liberation de sa mere et de sa sœur des camps de concentration, elles retournent en Dordogne. Puis, la mere s’engage dans la marine nationale, et prend la mer avec le corps expeditionnaire francais en Indochine. Les deux jeunes filles regagnent alors bien vite Paris. C’est l’effervescence de la liberte retrouvee, dans les cabarets, et les clubs de jazz. Juliette ne mange pas tous les jours a sa faim, ne vit que d’expedients et de petits boulots, mais croise au bar du Pont-Royal l’aristocratie artistique de l’epoque, Albert Camus, des jazzmen americains, Marguerite Duras, Jean-Paul Sartre, ou des auteurs anglo-saxons de romans policiers. En 1946, la jeune fille s’essaie au theatre (la Gaite-Montparnasse), et a la technologie innovante de l’epoque, la radiodiffusion, pour des emissions consacrees a la poesie. Elle perd malheureusement le premier amour de sa vie, le pilote automobile Jean-Pierre Wimille, tue au volant d’une Simca Gordini, lors des essais preparatoires au Grand Prix d’Argentine. En 1947 ouvre le lieu emblematique de l’epoque, ce cabaret Le Tabou ou se croisent Miles Davis, Boris Vian et Jean Cocteau. Juliette devient la figure de proue de l’endroit, ainsi que d’un lieu concurrent, La Rose Rouge. Toutes les jeunes filles tentent dorenavant de copier son pantalon noir en fuseau, son chandail moulant, et son œil de velours. C’est alors l’apogee de l’existentialisme, philosophie de la liberte individuelle, et de la subjectivite. Etre maitre de ses actes, et, partant, de son destin, ne peut que convenir a une jeunesse qui a ete bridee dans ses aspirations et pulsions, par les annees d’occupation. En 1949, c’est riche de chansons ecrites par Boris Vian, Raymond Queneau (« Si tu t’Imagines »), Jacques Prevert (« Les Feuilles mortes »), Rene-Louis Lafforgue, ou Sartre – et des musiques de Kosma - qu’elle se produit sur la scene exigue du Bœuf sur le Toit, cabaret recemment reouvert. Sa voix, sensuelle et grave, fait merveille dans cette collection de chefs d’œuvre. La meme annee, Cocteau lui offre un role dans Orphee, et elle rencontre d’une facon plus assidue Miles Davis. La jeune chanteuse et le trompettiste noir americain s’eprennent l’un de l’autre. Juliette devient, versant amoureux, une militante active des droits civiques, et de l’antiracisme. C’est avec gourmandise qu’elle narre sa rencontre orageuse avec un concierge de palace, peu enclin a accueillir dans la meme chambre un noir, et une blanche (ce qui fait pourtant souvent de la tres bonne musique). En 1951, elle enregistre son tout premier disque, Je Suis Comme Je Suis, comme une profession de foi), et recoit le prix de la Sacem pour la chanson « Je hais les dimanches » (signee Charles Aznavour, et egalement interpretee par Edith Piaf). En 1952, la revue April in Paris, adaptation pour la scene d’un film de Doris Day, la transporte aux Etats-Unis et au Bresil. En 1953, elle rencontre le comedien Philippe Lemaire (specialiste des films de cape et d’epee) sur le plateau du sombre Quand tu liras cette lettre, de Jean-Pierre Melville. Les amoureux s’epousent le 25 juin. Leur fille Laurence-Marie voit le jour le 24 mars 1954, et le couple divorce en 1956. En 1954, Juliette Greco occupe pour la premiere fois la scene de l’Olympia, puis elle s’envole pour New York, ou elle subjugue les auditoires par ses interpretations des auteurs du repertoire. Hollywood fait appel a elle, et c’est sur le tournage de Le Soleil se leve aussi d’Henry King qu’elle rencontre le nabab et producteur Darryl Zanuck, de pres de trente ans son aine. Cette nouvelle romance la conduira a tourner sous la direction d’Orson Welles, John Huston, ou Richard Fleischer. De retour en France en 1961 (lasse du caractere dominateur de l’homme de cinema americain), elle occupe la scene de Bobino, puis se consacre a faire decouvrir de nouveaux talents de la chanson francophone, tels Leo Ferre (« Jolie mome »), Guy Beart (elle cree « Il n’y a plus d’apres »), ou Serge Gainsbourg. C’est en 1963 que ce dernier ecrira pour elle « La Javanaise ». En 1965, elle effraie toute une generation de petits francais en incarnant un double role dans Belphegor ou le fantome du Louvre, magistrale adaptation televisee d’un roman d’Andre Bernede, et feuilleton de Claude Barma programme en pleine egyptomania. Juliette Greco commet toutefois quelques mois plus tard une tentative de suicide. Bienheureusement, en septembre de la meme annee, deux artistes emblematiques d’une certaine conscience politique a la francaise unissent leurs vies : Juliette et Michel Piccoli ne divorceront qu’en 1977. En 1966, un producteur de Philips decide qu’a l’occasion du 1er avril, les artistes de la maison interpreteront les succes des autres : Juliette se frotte au « Jouet extraordinaire » de Claude Francois, et au « Folklore americain » de Sheila, deux chansons qui resteront inedites jusqu’a la publication d’une Integrale de l’artiste en 2003. Plus serieusement, elle partage l’affiche du Theatre National de Paris avec Georges Brassens, dont elle avait interprete une dizaine d’annees auparavant la « Chanson pour l’Auvergnat ». En 1967, elle habite une « Chanson des Vieux Amants » composee par Jacques Brel, et 60 000 spectateurs l’applaudissent a Berlin. Juliette Greco, pale dans une robe de soiree noire, devant un rideau rouge, incarne alors la beaute, l’intelligence, et le talent. En 1968, c’est au Theatre de la Ville de Paris qu’elle cree l’une de ses plus remarquables chansons, « Deshabillez-moi » (qui sera plus tard interpretee par Mylene Farmer et Diane Tell) : « Deshabillez-moi (bis)/ Oui, mais pas tout de suite, pas trop vite/ Sachez me convoiter, me desirer, me captiver ». Cette ode a la sensualite et a l’amour physique, ecrite par Robert Nyel et Gaby Verlor (par ailleurs auteurs du « P’tit bal perdu » pour Bourvil), bouleversera tous les publics de la planete. Affirmation – a une epoque ou cela ne se faisait pas – du plaisir et du desir feminins, la chanson trouvera un lointain echo dans le « Je t’aime…moi non plus » de Serge Gainsbourg (« Maintenant…viens ! »). D’autant que la chanson s’acheve par une invraisemblable (toujours a quelques encablures des evenements de Mai 68) prise de pouvoir par l’erotisme feminin de la rencontre amoureuse : « Et vous…deshabillez-vous ! » (agremente d’un torride trainement de la voix sur le « De…shabillez-vous ! »). En fevrier de la meme annee, Juliette sollicite le pianiste, arrangeur, et compositeur Gerard Jouannest (fidele compagnon de Jacques Brel), pour qu’il l’accompagne dans une tournee au Canada : quarante annees plus tard, la collaboration est ininterrompue, et le musicien et la chanteuse se sont maries en 1989, entre une tournee en Allemagne, et une serie de recitals au Japon. La carriere de Greco connait une indiscutable deceleration dans les annees 70, meme si elle reste fidele a son habitude de mettre en chansons les plus grands poetes francais (Henri Gougaud). Mais, devenue un monument, elle n’hesite pas non plus a clairement exprimer ses convictions politiques et philosophiques. Ainsi, c’est a Santiago du Chili, que, devant un parterre de militaires, elle deroule un recital compose de chansons antimilitaristes : le concert est un echec retentissant, mais la chanteuse en concoit une grande (et, on dira, legitime) fierte. En 1982 parait son autobiographie, Jujube. Elle met a profit la fin de la decennie pour se produire annuellement dans une dizaine de pays. Elle enregistre tout aussi regulierement (dans Greco 83, elle chante Jean Ferrat). L’artiste est faite Chevalier de la Legion d’honneur en 1984. Au debut de l’annee 1991, elle retrouve, apres sept annees d’absence sur une scene francaise, l’Olympia de Paris. Au printemps de la meme annee, elle est invitee au Printemps de Bourges. Mais un malaise interrompt sa prestation a la quatrieme chanson : rendez-vous est pris pour l’edition suivante, ou un veritable hommage lui est rendu. En 1993, c’est en novatrice qu’elle enregistre un nouvel album, alimente de chansons de Julien Clerc, ou des Bresiliens Caetano Veloso et Joao Bosco. En 1994, elle s’envole pour une nouvelle tournee dans l’un de ses pays de predilection, le Japon. En 1997, le Theatre Antique d’Arles l’accueille dans le cadre des Rencontres Photographiques, pour un concert exceptionnel sur fond de projections de cliches. En 1998, l’album Un Jour d’Ete et Quelques Nuits est uniquement consacre a des poemes de Jean-Claude Carriere, mis en musiques par Gerard Jouannest. Madame Greco est la meme annee decoree des insignes d’Officier dans l’Ordre National du Merite. Au mois de mai 2001, alors qu’elle chante sur une scene montpellieraine, elle s’effondre, victime d’un malaise cardiaque. Sa convalescence (sic) passera par une tournee canadienne. En 2003, l’album Aimez-vous Les Uns Les Autres ou Bien Disparaissez se nourrit de chansons de Serge Gainsbourg ou d’Aragon, mais egalement de Gerard Manset, Miossec, Benjamin Biolay et Art Mengo. En 2004, une nouvelle serie de recitals passe par la scene de l’Olympia de Paris. En 2006, Le Temps d’une Chanson est consacre a des chansons composees pour d’autres, mais qu’elle a coutume d’interpreter sur scene : on y retrouve Julien Clerc (« Utile »), Maxime Le Forestier (« Ne Quelque Part »), « Syracuse » ou « Avec le Temps ». Mieux encore : la chanteuse s’entoure des plus grands noms du jazz americain, du saxophoniste Michael Brecker au trompettiste Wallace Roney. En 2007, elle se voit decerner une Victoire de la Musique pour l’ensemble de son œuvre. Bien qu’elle se soit essayee a quelques reprises, et souvent avec talent (« Le Supreme de Volaille Aux Crevettes » - 1969) a l’ecriture de ses propres paroles de chansons, Juliette Greco semble avoir toujours prefere la decouverte de nouveaux auteurs, et la mise en valeur de leurs talents d’ecriture et de compositions, a la creation originale. Elle reste egalement la garante d’une qualite specifique a la chanson d’expression francophone (representee par ces plus grands auteurs, de Charles Trenet a Serge Gainsbourg, en passant par Joseph Kosma, Pierre Louki, et Francoise Sagan). Cette demarche fait d’elle un talent unique dans le panorama de la chanson francaise. Elle symbolise egalement le parfum enfui d’une epoque, ou le Cafe de Flore etait le centre de la creation artistique mondiale. Christian Larrede Juliette Greco 其实GAINSBERG早在1954年就已经向法国作曲及填词人版权协会申请了六首歌的版权, 这六首歌当中有两首后来被Juliette Greco选唱和收录在他们的个人专集里(《Defense d’afficher》和《Les amours perdues》, 1959年) 当时GAINSBOURG在巴黎一家著名的transvestite(指有穿异性衣服怪癖的人)酒馆任钢琴师, 还为那里的表演者创作了不少题材(后来GAINSBOURG专门出了一张唱片以纪念这段经历) GAINSBOURG在左岸酒馆弹钢琴的一段时期结识了大批音乐人, 如Juliette Greco,Boris Vian和当时著名的诗人和歌曲填词人Jacques Prevert等, 这些人的老派爵士乐风格以及那里的左岸文化(前卫文化)直接影响了GAINSBOURG早期的音乐风格 专辑曲目 Tracklist: 01. Juliette Greco - Je Me Souviens De Tout (3:00) 02. Juliette Greco - Madame Rosa (3:04) 03. Juliette Greco - Berenice (3:11) 04. Juliette Greco - C'Est Le Moment (2:09) 05. Juliette Greco - Dans Ma Chambre De Dame (2:33) 06. Juliette Greco - Le Solitaire (3:08) 07. Juliette Greco - Un Petit Matin De Printemps (1:23) 08. Juliette Greco - Testament Rose (4:44) 09. Juliette Greco - Tout Ira Bien (3:44) 10. Juliette Greco - Un Art Assez Difficile (3:25) 11. Juliette Greco - L'Ombre Du Vent (2:19) 12. Juliette Greco - Ha! Le Temps (3:14) 13. Juliette Greco - Je N'Ai Jamais Ete (4:00) 14. Juliette Greco - Je Me Souviens De Tout (3:01) 下载地址 Juliette Greco - Je Me Souviens De Tout (2009) 茱丽叶. 葛烈果/法国殿堂级女歌手_RF下载 试听/01. Juliette Greco - Je Me Souviens De Tout (3:00) http: